Tourisme Jacques-Cartier

Recherche

Le plus grand terrain de jeux de Québec

Des souvenirs grandeur nature

12 janvier 2020

La Réserve faunique des Laurentides à 125 ans !

125 ANS DE PRÉSERVATION: UNE ANNÉE DE CÉLÉBRATION

 

La Sépaq soulignera tout au long de l’année 2020 le 125e anniversaire de la préservation des territoires exceptionnels à l’origine de son réseau. La population sera conviée à découvrir ou à redécouvrir cette histoire unique à travers diverses activités organisées pour l’occasion.



Territoire emblématique niché entre les régions de Québec et du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la réserve faunique des Laurentides recèle de ressources fauniques exceptionnelles. Déjà lors de sa création en 1895 par le gouvernement du Québec, alors que cette réserve forestière portait le nom de Parc des Laurentides, la présence du gibier et l’abondance de truites mouchetées indigènes de grande taille font rêver les adeptes de chasse et de pêche.

En 1981, le Parc des Laurentides subit un fractionnement majeur en trois entités : parc national de la Jacques-Cartier, parc national des Grands-Jardins et la réserve faunique des Laurentides.

 

DES ARTISANS ET DES VISITEURS CÉLÈBRES
Au cours de son histoire, le Parc des Laurentides doit beaucoup à des pionniers qui l’ont construit avec peu de moyens, en particulier le premier surintendant W. C. J. Hall, les sous-ministres Eugène-Étienne Taché et Louis-Arthur Richard, les surintendants Gustave Bédard et Louis-Philippe Gagnon, le gardien Thomas Fortin et tous leurs successeurs contemporains. Ces artisans ont fait du Parc un lieu de divertissement, de détente et de réflexion pour les élites nord-américaines dans les clubs situés sur son territoire ou dans le Parc lui-même, pour les politiciens québécois et pour tous les Québécois passionnés de chasse et de pêche.

Sa réputation est telle que de grands personnages comme le président américain Franklin D. Roosevelt et le premier ministre britannique Winston Churchill pêchent au lac à l’Épaule en août 1943, en marge de la Conférence de Québec où ils déterminent la stratégie des alliés pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Ce même lac accueille également dans son chalet, en 1962, le cabinet du premier ministre Jean Lesage où se prend la décision de nationaliser les compagnies de distribution d’électricité et de déclencher des élections pour l’approuver.

 

LA CÉLÈBRE ROUTE DU PARC
Entre un chemin de fer à l’ouest et un vieux chemin de colonisation à l’est, toute la partie centrale du Parc restait inaccessible par transport routier en 1895.Avec la popularisation des véhicules automobiles au cours des années 1920, une première route est construite à travers le Parc entre 1929 et 1931 afin de relier enfin les populations du lac Saint-Jean et du Saguenay à Québec pendant le tiers de l’année. Finalement, entre 2003 et 2013, une seconde voie divisée sur toute sa longueur est ajoutée rendant la route nettement plus sécuritaire.

 

POUR PÊCHEURS, CHASSEURS ET AUTRES PASSIONNÉS DE PLEIN AIR
Le pouvoir d’attraction de la réserve faunique des Laurentides auprès des pêcheurs et des chasseurs ne se dément pas. Au fil des années, cette destination est devenue un incontournable alors que l’orignal, l’ours noir, le petit gibier et la truite mouchetée indigène en font rêver plus d’un.

À partir des années 1970, de nouvelles activités comme le ski de fond, la raquette et la motoneige s’ajoutent progressivement, ouvrant ainsi la réserve aux activités hivernales et récréotouristiques.

La randonnée pédestre, le canotage, le camping, l’interprétation de la nature, l’escalade et la villégiature poursuivent une diversification des activités pour attirer une clientèle renouvelée. L’hébergement se modernise et délaisse les camps et chalets traditionnels en bois rond, pour des formes nouvelles, influencées par des préoccupations environnementales et écologiques.

 

FAITS SAILLANTS
- Le Lac-à-l’épaule est devenu une expression populaire pour décrire une réunion qui a lieu dans un endroit isolé.

- En 1869, ce que l'on connait comme l'Étape aujourd'hui, n’était qu’une simple cabane en bois rond et un four à pain.

- En août 1943, Winston Churchill se réfugie au Lac-des-Neiges pour préparer un discours important. Il consacre ses soirées à son discours, mais ses journées à pêcher les grosses truites du lac.

- Le grand lac Jacques-Cartier ne contient » pas seulement des truites géantes, des plongeurs y ont trouvé un lingot d’or en 1994.

 

CÉLÉBREZ AVEC NOUS!
Programmation spéciale 125e anniversaire: À venir

Merci à l’historien Marc Vallières pour le partage de faits historiques. Pour en apprendre davantage, consulter le livre de Marc Vallières aux Publications du Québec dont la parution est prévue à l’été 2020.

Photos: BAnQ

 

Pour consulter la programmation des activités : https://www.sepaq.com/resources/docs/rf/lau/lau_calendrier_celebration_2020.pdf

Pour plus d'informations : https://www.sepaq.com/rf/lau/125-ans-preservation.dot?fbclid=IwAR3_GahZzvRnXn59XCFRf6cLoIMnOi7TPkYuk-XNhB13_qNxmWU0bZRoXnE

 

< Retour aux articles